Jeu Legal Belgique

Jouer au casino en ligne, au poker, aux paris sportifs et hippiques sur les sites de jeux d'argent autorisés par la Belgique

Jeu Legal Belgique

L’interdiction de la publicité dans le monde de l’e-Gaming belge à la source d’un conflit

27 août 2022

Les opérateurs de jeux de hasard du secteur privé sortent de leur silence

L’adoption du projet de loi du ministère de la justice belge a causé ce que l’on peut désormais voir comme un conflit. Ce conflit s’est déclaré entre les opérateurs de jeux de hasard du secteur privé et la Loterie nationale.

Le vice-président de Bago s’insurge

Le projet de loi en question stipule l’interdiction de toute publicité pour les jeux d’argent. Pour l’Etat belge, cette loi est votée dans le but de protéger les joueurs contre toute addiction. Mais cela n’est pas vu de la même façon par Emmanuel Mewissen, CEO de Gaming 1 et vice-président de Bago.

En effet, il dénonce une loi qui, selon lui, est une façon pour l’Etat belge de faire « deux points, deux mesures ». Il sera ensuite rejoint par Yannick Bellefroid, le CEO de Ladbroks Belgium. Ce dernier a choisi plutôt la manière forte en sollicitant la voie juridique. Il a introduit une requête en annulation contre l'État belge.

La défense formulée par le CEO de Gaming 1, Emmanuel Mewissen

En réaction à ce projet de loi du ministère de la justice qui proscrit la publicité chez les détenteurs de centre de jeux de hasard du secteur privé, Emmanuel Mewissen est monté au créneau.

En effet, il a préféré la voie douce en exhortant l’Etat en ces termes : « Laissez-nous être compétitif, laissez-nous être visibles, laissez-nous collaborer avec vous ». Pour cet influent opérateur qui gère des casinos et salles de jeux en Belgique et dans d’autres pays de l’Europe, l’Etat a pris une mesure qui déstabilise le secteur légal des jeux de hasard.

Ainsi, il voit en ce projet de loi une mesure qui pourrait favoriser plus l’essor du secteur illégal qu’une prétendue protection des joueurs.

Les preuves évoquées par Emmanuel Mewissen pour montrer la bonne foi du secteur privé

En tant que vice-président de l’association Bago chargé de défendre les intérêts des opérateurs privés, Emmanuel Mewissen propose plutôt que l’Etat privilégie la sensibilisation, une solution qu’il serait en train de s’employer à mettre en œuvre avec ses collaborateurs en utilisant l’intelligence artificielle.

Nombreuses sont les actions qu’il aurait engagées avec ses équipes depuis quelques mois pour protéger les joueurs. En illustration, il évoque l’arrêt des promotions de jeux observé au cours de l’Euro dernier dès les quarts de final de même que le financement de campagne pour le jeu responsable.

A l’adoption récente de limites de dépôts hebdomadaires pour les joueurs en ligne qu’il aurait dirigée, s’ajoute la proposition du vice-président de Bago de limiter les canaux de publicité et de maintenir la publicité en ligne qui est bénéfique aussi pour le sport. Enfin a-t-il dénoncé le traitement de faveur dont bénéficierait la Loterie nationale qui échappe à l’interdiction de toute publicité et dont la présence dans la Commission des jeux de hasard ne l’agrée pas.

Le CEO de Ladbbrokes Belgium préfère l’option juridique

Contrairement au CEO de Gaming 1, Yannick Bellefroid a préféré la manière forte. Il a en effet introduit une requête en annulation contre l’Etat belge. Il voit à travers la nomination de membres de la Commission des jeux de hasard par le ministre en charge de la Loterie nationale une source de conflit d’intérêt majeur.

De plus, le CEO de Ladbrokes affirme : « Je ne suis pas d'accord qu'un joueur qui vient jouer une fois 5 euros dans une agence se retrouve fiché durant 10 ans. Comme un criminel ! ». Ainsi pense-t-il que la mesure de l’Etat non seulement est disproportionnée mais se présente aussi comme une diabolisation du jeu et du traitement des joueurs.

En ce qui concerne l’implication de la Loterie nationale dans la Commission des jeux de hasard, Yannick Bellefroid n’a pas hésité à évoquer un manque d’expérience et de responsabilité vu qu’elle ne tient pas compte dans ses activités de l’interdiction des publicités. Par ailleurs, il est à noter que Ladbrokes est aussi en recours devant la Cour Constitutionnelle, l'Autorité de protections des données et le Conseil d'Etat.

 

Jouez avec modération!

Actualité du casino en ligne légal en Belgique

Jouez à Dice O’Clock sur Blitz et gagnez jusqu’à 500 €

28 novembre 2022 — Prenez le rendez-vous pour votre part des 1 113 € sur Blitz.be La campagne hebdomadaire de l’opérateur de jeux en ligne Blitz.be appelée le Tournoi Hebdomadaire est active du lundi 28 novembre 2022 à...

Golden Week propose 3 130 € à partager sur Goldenvegas.be !

28 novembre 2022 — Spéciale campagne de Goldenvegas.be avec 1 000 € pour le vainqueur Aimez-vous la rivalité ? L’opérateur de jeux en ligne Goldenvegas.be vous en donne l’occasion à l’aide de son action Golden Week. Co...

Jouez à Boom Bang sur Blitz et gagnez un prix !

24 novembre 2022 — Engrangez jusqu’à 500 € en jouant à Boom Bang Dice Slot sur Blitz.be Organisé de façon hebdomadaire par le casino en ligne Blitz.be, le jeu de la semaine s’étend du lundi 21 novembre 2022 à 00 h 00 j...

Tournoi Week-end 777 avec Gaming Corps sur Casino777

19 novembre 2022 — Gagnez plus de 1 000 € de pièces Premium ce week-end sur Casino777.be Aujourd’hui c’est vendredi ! Et comme vous le savez, l’opérateur de jeux en ligne Casino777.be organise un tournoi pour chaque we...

Toutes les actualités des casinos en ligne en Belgique

 
Casino777

© 2022 JEU-LEGAL-BELGIQUE.BE - Tous droits réservés - Charte graphique Six Design
Mentions légales - Avertissement - Affiliation - Jeu responsable - Contact
Jeu-Legal-Belgique.be sur Twitter   FLux RSS   Legale Kansspel België

Jouer comporte des risques: endettement, dépendance, isolement. Appelez le 0800 35 777 (numéro vert).
Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs.

-18 -21